Azoospermie

 

 Dr. Chaabane travaille avec une équipe de gynécologues, généticiens et biologistes spécialisés dans

la prise en charge des couples hypofertiles. 

 

L’azoospermie se définit comme un trouble de la fertilité masculine pour lequel aucun spermatozoïde n’est présent lors de l’éjaculation. Cela représente un pourcentage de 1% de la population masculine au niveau mondial.

 

L’infertilité masculine est présente chez 50% des couples qui ont des problèmes au moment de la conception, puisque dans 30% des cas l’origine des problèmes est uniquement de l’homme et dans 20% des cas, l’infertilité est due à une cause mixte, les deux sexes étant autant impliqués. Parmi les hommes souffrant d’infertilité masculine, l’azoospermie rencontre une proportion qui varie de 10% à 15% des cas.

Il existe deux types d'azoospermie en fonction de l’origine de l’absence de spermatozoïdes dans le sperme:

  • L’azoospermie sécrétoire (appelée également azoospermie non obstructive) : le problème est que les testicules ne sont pas capables de produire des spermatozoïdes.
  • L’azoospermie excrétoire (appelée également azoospermie obstructive) : les testicules synthétisent les spermatozoïdes mais il existe un problème dans les conduits déférents qui se chargent de les transporter jusqu’à l’urètre où ils sont expulsés lors de l’éjaculation.
spermatozoïde

Pour diagnostiquer l’azoospermie, selon les recommandations de l’OMS, il est nécessaire de réaliser deux spermogrammes, à au moins deux mois d’intervalle, pour confirmer les résultats.

La recherche de la cause comporte des analyses bactériologiques, hormonales, génétiques et parfois une imagerie.

Obtenir une grossesse de manière naturelle avec une azoospermie est pratiquement impossible. Il faudra avoir recours à des traitements de procréation. Toutefois, selon le type d’azoospermie, les possibilités de devenir pères biologiques varient. Dans le cas d’une azoospermie obstructive ou excrétoire (non sécrétoire), il y a 100% de chance de devenir père biologique. Mais dans le cas d’une azoospermie sécrétoire, la probabilité diminue à 50%, s’il n’existe pas d’autres problèmes de fertilité.

La biopsie testiculaire


biopsie testiculaire sous microscope (micro-TESE)

Il s’agit d’un procédé chirurgical ambulatoire qui dure 20 minutes et est réalisé sous anesthésie locale ou péridurale. Il consiste à réaliser une petite incision afin d’extraire des fragments internes de testicule que l’on analysera pour détecter la présence ou non de spermatozoïdes. 

 

Souvent, le sperme obtenu lors de la biopsie testiculaire est congelé pour être utilisé ultérieurement dans un traitement de fertilité (FIV). 

La biopsie sous microscope ou Micro-TESE


biopsie testiculaire sous microscope

Pour les patients qui présentent des éléments de mauvais pronostic (petite taille testiculaire, anomalies hormonales, antécédent d'ectopie testiculaire, maladie génétique...) ou également chez les patients qui ont eu une biopsie testiculaire conventionnelle négative, on peut trouver des foyers de spermatogenèse isolés où on pourrait isoler quelques spermatozoïdes (près de 20%)!! Ces spermatozoïdes peuvent être utilisés à l'état frais ou congelés pour une ICSI. 

La biopsie se fait alors sous microscope (micro-TESE). Elle est réaliser sous anesthésie loco-régionale ou générale et elle peut durer entre 2 et 5 heures. Cette technique est pratiquée dans quelques centres de PMA dans le monde dont le nôtre.