LA VARICOCÈLE

Il s’agit d’une maladie fréquente pouvant toucher jusqu’à 15% des hommes. Il s’agit d’une dilatation variqueuse des veines drainant le testicule. Le côté gauche est le plus fréquemment atteint. Il se forme donc des varices au niveau du pôle supérieur du testicule. Les systèmes empêchant le sang de refluer sont incompétents et provoquent cette stase sanguine.

La varicocèle peut être asymptomatique, elle peut également entraîner une gêne voire des douleurs. La varicocèle peut également entraîner des désordres de la production des spermatozoïdes.

L’examen clinique permet de faire le diagnostic. Selon son importance il existe 3 grades I, II et III.

L’échographie Doppler testiculaire n’est pas systématique mais permet de confirmer le diagnostic. 

LE TRAITEMENT DE LA VARICOCÈLE


Un traitement est proposé seulement en cas de douleurs ou si la varicocèle est suspectée d’entrainer une hypofertilité (souvent une diminution du nombre et de la mobilité rapide des spermatozoïdes sur le spermogramme).

Le traitement le plus souvent proposé est chirurgical et consiste à ligaturer la veine génitale. La chirurgie classique est le plus souvent utilisée.

Un traitement mini-invasif par cœlioscopie est également possible notamment lorsque la varicocèle est bilatérale.

D’autres traitements de la varicocèle sont possibles comme l’embolisation antérograde, rétrograde par radiologie interventionnelle, la chirurgie sous microscope (qui semble donner les meilleurs résultats)…